Cinéscopie

  • Accueil
  • > Recherche : images cinema

31 octobre, 2008

HELLBOY II

Classé sous Sorties cine — Migas @ 18:26

HELLBOY II **

De Guillermo del Toro

« Hellboy II, c’est avant tout du délire à la Ray Harryhausen. » (G. del Toro)

Hellboy est, à mon avis, le meilleur film tiré des comics de « super héros ».Guillermo del Toro se plie au genre tout en y ajoutant son humour, sa vision de la guerre et son esthétisme. Ce film est beau !

Hellboy II continue sur la voie du premier mais enrichi de l’expérience fabuleuse du « Labyrinthe de Pan ». Le film est beau lui aussi : les décors, les images, les monstres et autres elfes…

Hellboy II quitte un peu le genre comics pour accéder à un fantastique plus évident. Le film d’autre part, pour le plaisir des cinéphiles, accumule les références ou allusions. J’ai particulièrement aimé le prologue avec la bataille qui met en scène des sortes de marionnettes. J’ai cru qu’elle était l’œuvre de Jiri Barta, l’auteur de « Krysar mais elle a été entièrement réalisée en images de synthèses. Cette scène nous rappelle celle de la bataille, au début du Dracula de Coppola ou celle qui introduit le Seigneur des Anneaux. De la même façon, le marché aux trolls nous replonge dans la Guerre des étoiles etc.

Hellboy II est un film passionnant pour les amateurs de cinéma fantastique pour les fans de comics et tous ceux qui se sentent l’âme d’un enfant.

Une réussite !

ronperlmanhellboy21280w.jpg

Un rôle en rouge pour l’acteur Ron Perlman (superbe !)

Vu au VOX de Strasbourg (M.G.)

15 juin, 2008

KOMANEKO

Classé sous animation,Sorties cine — Migas @ 22:53

KOMANEKO ***
Film d’animation japonais, réalisé par Goda Tsuneo en 2006.

Il ne s’agit pas vraiment d’une sortie ciné puisque le film n’a pas encore trouvé son distributeur français.

Image de prévisualisation YouTube

Komaneko est une petite chatte inventive qui s’amuse, entre autres, à faire des films de marionnettes, avec ses poupées ! Ses aventures sont réunies dans cinq épisodes.

KOMANEKO dans animation komaneko_picnic

Ce film d’animation a été présenté au cinéma Le Trianon de Romainville, dans le cadre du Festival des classes images. J’ai été totalement séduit, avec les spectateurs du Trianon et l’équipe du cinéma,  au complet, par ce p’tit bout de pellicule bourré d’émotion. Beaucoup de tendresse, de douceur et de finesse dans un film d’animation destiné en premier lieu aux tous jeunes.
Les poupées animées, en peluche, sont délicates et simples. Les films les mettent en scène sous deux formes : en trois dimensions et en deux, façon bas-relief. L’animation peut nous rappeler la série des « Chapi chapo ». Les histoires n’en sont pas vraiment, elles sont surtout des mises en scène de situations cocasses et pleines de fraicheur. Il y a là de l’humour, de l’émotion et, mine de rien, l’introdution vers mille thèmes passionnants : le cinéma amateur (référence au format super 8 mm), les machines et mécaniques « rétro » et attrayantes (machine à écrire, avions téléguidés), les valeurs comme l’amitié, la tolérance, la générosité…
les petits riens de la vie quotidienne des enfants, les émotions, les sentiments…

Je dirai, pour finir, que l’esthétique, « ouatée », sans être mièvre est très subtile, dans les coloris, la composition de l’image et les détails des décors et que la partition musicale est riche, entre la chansonnette et le rock, en passant par le blues et le jazz.

Un très joli spectacle cinématographique pour les tous petits, les plus grands et même les plus vieux.

Michel

 

 


18 novembre, 2007

NOCTURNA

Classé sous animation,Sorties cine — Migas @ 12:11

NOCTURNA °

Film d’animation réalisé par : Victor Maldonado, Adrian Garcia

 

18828576w434hq80.jpg

J’ai vu ce film, en avant-première, au cinéma des cinéastes, Place Clichy et après la projection, je me suis dit que je n’en parlerai pas. Je n’ai pas aimé et  par respect pour l’énorme travail demandé par la réalisation d’un film d’animation, j’ai pensé qu’il valait mieux garder le silence, dans ces cas là. Aujourd’hui que Nocturna est sur les écrans, je dois dire que le concensus dans l’accueil bienveillant accordé à la sortie du dessin animé me met de mauvaise humeur.
Ce film qui  lorgne du côté de Tim Burton et de Paul Grimault est un ratage complet. Le scénario, confus à souhait laisse deviner de longues heures de discussions laborieuses  – au moment de la construction du scénario – pour essayer de raccrocher les idées saugrenues les unes aux autres. Aucune poésie là-dedans, aucune fantaisie non plus mais j’y décèlerais une approche quelque peu méprisante de l’enfance. Cette approche est encore plus nette quand on se penche sur les dialogues. Nous sommes évidemment aux antipodes des textes de Prévert ! Là, on se rapproche d’une version, démagogique, du langage courant avec quelques parenthèses sensées nous offrir un peu de poésie… de pacotille.
Pour achever !, je dirai que les images sont médiocres, que les personnages, boursoufflés, sont laids et que le comble du mauvais goût est représenté par des étoiles – qui devraient sans doute nous émouvoir – dont l’esthétique « de série Z » laisse pantois !
Un film à éviter ou plutôt, évitez de le monter à vos enfants !

Michel

 

11 novembre, 2007

99 F.

Classé sous Sorties cine — Migas @ 21:42

99 Francs **
De Jan kounen

 dujardinbeigbeder.jpg

On reproche parfois à ce film d’offrir une vision caricaturale du monde de la publicité. Et alors ! Reproche-t-on à Reiser ses excès ? Ce serait ne rien comprendre  à son talent ni au genre. Pour quelle raison le cinéma ne pourrait-il donner naissance à des oeuvres caricaturales ? La caricature permet, telle la propagande, de mettre le doigt dans les rouages sensibles de la société. Elle n’explique pas, elle dénonce et c’est très bien ainsi !

99 F., comme l’annonce son réalisateur talentueux n’est pas un chef-d’oeuvre ni une oeuvre majeur mais je dirais que c’est un film excellent, bourré d’idées, de trouvailles, de trucages (c’est volontairement que j’utilise ce mot, estimant que nous devons faire la différence avec les effets spéciaux !). La « trituration » de l’image est liée au sujet et s’avère très judicieuse. La publicité est malmenée et c’est tant mieux.

Les acteurs sont excellents, les images sont superbes, le scénario compte peut-être quelques faiblesses (au niveau du rythme et de la vraissemblance !). La surprise pour le spectateur est constante et la fin du film, hommage évident au Brazil de Gilliam est magnifique.

En lien à cet article, je prends plaisir à vous proposer une vidéo d’un excellent court- métrage de Jan Kounen : « Gisèle Kérozène » (grand prix du festival d’Avoriaz en 1989).

Image de prévisualisation YouTube

27 octobre, 2007

Jours d’hiver

Classé sous animation,Sorties cine — Migas @ 19:57

JOURS D’HIVER ****
Kawamoto Kihachiro

18815783w434hq80.jpg

Ce film d’animation est une oeuvre collective : elle rassemble 36 très courts films d’animation réalisés par 30 artistes différents dans des techniques aussi diverses que la marionnette animée, les ombres chinoises, l’ordinateur, le pastel animé, la peinture sur verre, l’écran d’épingles etc.

18808327.jpg

Nous retrouvons des noms aussi prestigieux que Youri Norstein, Raoul servais, Alexandre Petrov et des animateurs japonais que je ne connais pas mais dont le talent immense se révèle ici avec clarté.

Le scénario du film relève pour nous de l’étrangeté. En effet, il s’agit d’un renku, série de Haikus poèmes japonais aujourd’hui connus des occidentaux, reliés les uns aux autres à la manière des cadavres exquis des surréalistes.

Les films naviguent entre le burlesque et une beauté poétique époustouflante, d’où une fascination por les images animées qui caressent nos sens.

18808325.jpg

L’oeuvre est suivie d’un documentaire sur les cinéastes qui ont participé à cette belle entreprise collective. Le « commentaire » est tout à fait intéressant mais je regrette qu’il soit ainsi accolé à l’oeuvre qui méritait bien d’être isolée. Un entracte aurait été le bienvenu !

A voir absolument, n’en déplaise aux « Cahiers du cinéma ».
Michel

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18743634&cfilm=55363.html

20 octobre, 2007

Films pour jeune public (et les autres)

Classé sous animation,Reprises cine — Migas @ 20:08

18384969.jpg

LE DIRIGEABLE VOLE  ****
Karel Zeman
1967

Encore un petit chef d’oeuvre du grand cinéaste tchèque Karel Zeman. C’est toujours une chance exceptionnelle de pouvoir voir ou revoir ces films sur grand écran et dans des copies impeccables.
Le Dirigeable volé est tiré du roman de Jules Vernes « Deux ans de vacances ». Cinq jeunes garçons, à l’occasion d’une exposition sur la technique, en 1891 à Prague, montent dans un dirigeable et s’envolent pour une aventure fantastique pleine d’humour. Pour la fraicheur et l’invention, nous sommes dans du Méliès – paternité dont se revendiquait volontiers Karel Zeman -, pour l’aventure et le goût des inventions, Jules vernes est respecté. L’humour omni présent me semble caractéristique d’un humour tchèque dans la lignée du brave soldat Chveik. L’esthétique du film est splendide, dans le style des « Aventures fantastiques » – images « vivantes » alliées aux gravures que l’on trouve dans les éditions Hetzel. Le film n’est pas en noir et blanc, ce qui ne signifie pas qu’il est en couleur – dans le sens habituel-, mais qu’il est avec des couleurs, avec des teintures, avec des couleurs apposées comme on procédait au temps des films muets : coloriage au pinceau ou au pochoir et teintures appliquées sur la pellicule.
Le dirigeable volé est un petit bijou une émeraude qu’ apparemment tout le monde n’est pas capable d’apprécier comme ce gros beauf en sortant du cinéma qui se vantait d’avoir bien dormi ! Je lui ai répondu !

Michel !

18384987.jpg

Image de prévisualisation YouTube

 

 

16 octobre, 2007

LA REVUE DES AMATEURS DE CINEMA

Classé sous Presentation — Migas @ 20:01

cinscopielogo.jpg

 

Attention : ce Blog est en cours de déménagement !
Nouvelle adresse : http://cinescopie.blogspot.fr/

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Ce blog est un portail pour la revue Cinéscopie :
Le contenu n’est pas le même et, en principe, les articles de la revue n’apparaîteront pas ici.

La revue Cinéscopie est une revue trimestrielle qui s’adresse aux amateurs de cinéma : cinéphiles et cinéphages, collectionneurs, cinéastes amateurs et autres curieux.

Vous y trouverez des rubriques sur : l’histoire du cinéma, le patrimoine cinématographique, les projecteurs et caméras, l’actualité, les sorties DVD, des reportages, des portraits de collectionneurs, etc.

Des petites annonces gratuites sont proposées aux abonnés. Un almanach annuel répertorie les bonnes adresses.

Cinéscopie est vendue sur abonnement : 42 euros (à l’ordre de Cinéscopie), payable en quatre chèques si vous le désirez, à adresser à Robert Guénet, 131 Boulevard Maurice Berteaux, 95130 Franconville -
robertguenet@orange.fr

BULLETIN D’ABONNEMENT : fichier pdfBulletin d’abonnement 2014

Rédaction : michel.gasqui@orange.fr

Les opinions exprimées dans les articles sont de la responsabilité de leurs auteurs. Elles ne représentent pas l’expression de le rédaction. Ce blog accueillera toutes les idées dans la mesure où elles respecteront les lois et les individus.

CINESCOPIE N°35 EST PARU

 

 

 Cinéscopie n°35

 

 Sommaire : fichier pdf 3 ours n°35

 

EN 2014, ABONNEZ-VOUS

A LA REVUE CINÉSCOPIE :

42 euros pour quatre numéros,
gratuit si vous faîtes abonner quelqu’un d’autre avec vous.
Téléchargez le fichier pdfBulletin d’abonnement 2014
Quelques bonnes raisons de s’abonner à Cinéscopie :
Vous y trouverez des articles de fond  cinéphiliques, des articles techniques
sur le matériel argentique, des informations diverses et variées, des bonnes adresses
dans un almanach annuel.
Vous pourrez passer gratuitement vos petites annonces et participer à la revue
en proposant vos articles.
Parallèlement à la revue, Cinéscopie soutient le cinéma amateur et notamment
le format super 8 mm en organisant un festival annuel de films amateurs (le Festival 8-9,5-16 :
http://cecascinescopie.unblog.fr/) et en ayant fondé la Cinémathèque du Cinéma Amateur ( http://cinemathequeducinemaamateur.unblog.fr/ ).

 

1234

Videosdefilms |
افلا... |
GHOST DIVX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyril mennegun
| film et serie en streaming
| ningyou kareha