Cinéscopie

4 juin, 2009

Terminator Renaissance

Classé sous Sorties cine — Migas @ 21:26

TERMINATOR RENAISSANCE * Ce « Terminator IV » est bien éloigné du premier. Il s’agit d’un film de guerre apocalyptique. Les décors et les images sont superbes. Les effets spéciaux très réussis. II y a de l’action à revendre. Je ne nierai pas le plaisir certain que l’on prend à voir ce film !Parmi les points positifs, il faut compter sur les nombreuses allusions et les clins d’oeil à un certain nombre de films  »qui comptent » comme Apocalypse now (le bombardement au napalm, les hélicoptères), Alien, Mad Max, Stars War, Full metal jacket, les deux premiers épisodes de la saga etc.

Pour le négatif, on peut regretter un scénario bien mince et des dialogues fort pauvres (une habitude, par les temps présents).
Il parait qu’il y en a encore deux à venir… il va falloir faire preuve d’imagination !

Vu au Forum de Laon.Image de prévisualisation YouTube

30 mai, 2009

Jusqu’en enfer

Classé sous Sorties cine — Migas @ 20:39

JUSQU’EN ENFER ***

Formidable le dernier film de Sam Raimi qui revient à son genre de prédilection en grande forme.
original373149.jpg
« Jusqu’en enfer » est un film de genre (fantastique… d’horreur…) des plus réussis.
L’histoire est passionnante et les personnages stéréotypés à souhait : une plongée dans la sorcellerie et le satanisme.
Les effets sont limités au minimum. Le réalisateur arrive à nous effrayer avec du vent, des ombres et des volutes de fumée.
La mise en scène
épatante et les images somptueuses.  L’histoire se déroule dans une imagerie directement inspirée des grands classiques de la Hammer, pour notre plus grand plaisir cinéphilique.

M.G.

Image de prévisualisation YouTubeVu au Forum de Laon.

17 mai, 2009

Dans la brume électrique

Classé sous Sorties cine — Migas @ 21:20

DANS LA BRUME ELECTRIQUE **Heureux homme que Bertrand Tavernier !
Sa passion pour le cinéma et le cinéma américain en particulier l’on conduit à réaliser un film aux Etats Unis d’Amérique et qui plus est un polar ! J’imagine sa délectation à diriger un acteur formidable comme Tommy Lee Jones. J’imagine son plaisir intense à cadrer les paysages américains et à mettre en scène des situations typiques des films noirs  de la grande époque hollywoodienne.
Mais notre réalisateur, très subtilement apporte sa touche personnelle et des clins d’oeil à la culture française (l’action se déroule en Louisiane).
Donc, ce film est subtil efficace et respectueux d’une culture et d’un genre cinématographique.
Une belle réussite.
M.G.

 Tommy Lee Jones, Bertrand Tavernier dans Dans la brume électrique (Photo) Tommy Lee Jones, Bertrand Tavernier dans Dans la brume électrique (Photo) John Goodman, Tommy Lee Jones, Bertrand Tavernier dans Dans la brume électrique (Photo)


Vu au cinéma « Le Forum » de Laon

 

11 mai, 2009

Star Trek

Classé sous Sorties cine — Migas @ 21:48

STAR TREK **

Je ne suis pas fan de Star Trek, ni de la série télé ni des films qui en ont été tirés. Les décors, costumes, situations et personnages sont délicieusement kitschs mais affreusement « barbants ».

Le film de J.J. Abrams est une belle réussite pour ce qui est de l’esthétique, du suspens, de l’action et de l’aventure. Il reste en sortant de la projection un goût d’inconsistance dû probablement au déséquilibre entre la grande qualité des images et des trouvailles scénaristiques et le vide du sujet mais ne gâchons pas notre plaisir immédiat.

A voir et à déguster.

Film vu au Forum de Laon

M.G.

Image de prévisualisation YouTube


 

2 mai, 2009

X-MEN ORIGINS WOLVERINE

Classé sous Sorties cine — Migas @ 10:05

X-MEN ORIGINS WOLVERINE **  

Jouissif, tout simplement, pour ceux, uniquement, qui se délectent de bandes dessinées, d’histoires de mômes…
…mais pas si simpliste que cela.
Les gentil ne sont pas tout à fait gentils et les méchants ont des points faibles.
Le héros (Wolverine) est sombre à souhait. Son frère, Victor porte un nom destiné aux vampires les plus incroyables.
L’action est omniprésente, il y a du suspens, de l’amour, de la violence, des scènes de bagarres qui n’ont rien à envier aux chorégraphies chinoises.
Certes, on est dans les « grosses machineries » d’un cinéma commercial organisé pour « faire de l’argent » mais réalisé par des gens qui aiment le genre. Je le crois, d’où la réussite.
Pour « Cinéphages avertis »…

M.G.

X-Men Origins: Wolverine

Un film vu au cinéma « Le Forum » de Laon.

 

28 mars, 2009

Les Trois royaumes

Classé sous Sorties cine — Migas @ 0:05

Les Trois royaumes **

Un film de John Woo, (2008)

Ce film me rappelle les grosses productions hollywoodiennes qui ont bercé mon enfance, de Ben Hur aux Canons de Navaronne, en passant par La Chute de l’Empire romain. C’est dire que j’ai trouvé du plaisir à le regarder.

Ce film est avant tout un grand film d’aventure somptueux aux images éblouissantes avec des décors fabuleux et des scènes de batailles grandioses.

C’est aussi un film de guerre ou plutôt un film sur l’art de la guerre. En cela il est un peu décalé par rapport aux modes actuelles et l’on peut regretter que le réalisateur se soit cru obligé de nous expliquer à plusieurs reprises – comme pour se dédouaner - que la guerre, c’est pas bien mais que la paix c’est mieux. En fait on le savait ! Mais le propos du film va bien au-delà de cette banalité.

Le film de John Woo est ausi un film chinois et cela n’est pas sans intérêt.

Les 3 royaumes

Image de prévisualisation YouTube

15 mars, 2009

The Butterfly ball

Classé sous animation,Cinema dans la musique,Curiosite,Sorties cine — Migas @ 21:57

THE BUTTERFLY BALL

Suite à l’article sur John Halas, voici le dessin animé « The Butterfly ball ». La version vidéo fort médiocre (pour ne pas dire plus…) ne permettra que de donner une petite idée de la qualité du film.

Image de prévisualisation YouTube

 

Slumdog millionaire

Classé sous Sorties cine — Migas @ 20:32

SLUMDOG MILLIONAIRE

Un film de de Danny Boyle (2008, G.B.) : des taudis de Mumbaï aux millions de la télévision indienne.

Slumdog Millionaire

  « Qui veut gagner des millions ? » c’est le titre de l’émission TV à laquelle Jamal, un jeune homme des taudis de Mumbaï (Inde) -  héros du film « Slumdog Millionaire » – participe avec succès. Mais l’émission s’arrête pour la nuit alors qu’il lui reste une question en attente pour décrocher le jackpot, 20 millions de roupies. 

Suspecté de tricherie, ce garçon brillant est arrêté par la police qui n’hésite pas à le torturer pour obtenir des aveux qui ne viendront pas. S’il n’a pas fréquenté les universités prestigieuses, Jamal a acquis une culture et une sagesse immenses au contact de la rue.  Au cours de cette nuit cauchemardesque, Jamal (Dev Patel) revoit tous les épisodes de sa jeune vie qui lui ont permis de franchir les obstacles du jeu TV qui bat des records d’audience, et de tenir tête à la police. Petit garçon, jouant dans la boue où reposent des milliers de taudis en carton et taule ondulée, où la vie se construit et se défait. Orphelin veillant avec son frère la dépouille de la mère, assassinée par des fanatiques islamistes. Ou collectant, pour quelques roupies, les ordures sur des tas d’immondices, comme tous les enfants très pauvres de différents continents. Perdu dans la jungle des hommes, c’est un gosse qui fuit la police avec son frère, improvise des petits métiers pour subsister, et qui est capable de tous les courages et de toutes les audaces. Doté d’une intelligence vive, à l’âge d’homme, Jamal a acquis une expérience telle qu’il est de taille à relever tous les défis. Réfléchi, très sobre dans ses propos et secrètement amoureux de son amie d’enfance (Freida Pinto), elle aussi malmenée par la vie, il va résister à toutes les intimidations, jusqu’à ce que la police le relâche à l’aube…
Réalisé à Mumbaï par l’Anglais Danny Boyle (Trainspotting, Titanic, The Beach…) « Slumdog millionnaire » est certes une brillante fiction, mais elle démarre d’une histoire douloureusement vraie (adaptée de la nouvelle « Q and A » de Vikas Swarup) qui rappelle à notre souvenir que la misère profonde existe partout. Récompensé à juste titre par une moisson  d’Oscars et de Golden Globes, ce film doté d’un modeste budget et réalisé avec le concours d’acteurs indiens issus de « Bollywood » et d’admirables non-professionnels*, est une réussite, et sa valeur documentaire, immense. 

 Jacqueline Gamblin

* mention spéciale aux enfants.

Image de prévisualisation YouTube

22 novembre, 2008

La Vie moderne

Classé sous Sorties cine — Migas @ 20:40

LA VIE MODERNE ***

Film documentaire de Raymond Depardon

L’Etat de grâce !
Un film parfait : rien de trop, juste l’essentiel.
Un film humain : le regard d’un homme sur d’autres hommes, sans jugement, sans manipulation, sans complaisance.
Un film généreux : un infini respect pour les autres.
Un film beau : Raymond Depardon est un grand photographe.
Un film difficile et dérangeant : la « réalité » en face, à voir et à recevoir.
Un film « social et politique » : pour regarder les autres, essayer de comprendre et aller de l’avant.
Un film nostalgique : le merveilleux regard sur son passé et la vision d’une disparition, en cours…

  18404314.jpg

Merci Monsieur Depardon
M.G.

Image de prévisualisation YouTube

J’ai vu ce film au studio 28, merveilleux cinoche parisien.
 

img08.jpg

Appaloosa

Classé sous Sorties cine — Migas @ 19:42

APPALOOSA **

Film de Ed Harris, USA, 2007 avec Ed Harris, Viggo Mortensen, Renée Zellweger, Jérémie Irons Le Nouveau -Mexique.  L’Ouest sous la loi du plus fort. Une petite ville, Appaloosa, vit sous la terreur du très puissant et cynique Randall Bragg – Jérémie Irons. Virgil Cole – Ed Harris – et son adjoint Everett Hitch – Viggo Mortensen -  sont sollicités pour ramener la paix et la justice à Appaloosa. Ils utilisent des méthodes qui ont déjà fait leurs preuves. Arrive la femme, Allie French – Renée Zellweger – jolie veuve qui ne peut vivre sans homme et qui choisit toujours le plus fort.  Pas toujours le même : il n’y a qu’un étalon dans un groupe ! Un vrai western avec des vrais cowboys et une dame surprenante. Un film d’hommes, des beaux, des forts, sans peur et avec des émotions. Ed Harris touchant lorsqu’il est ému par une femme, drôle lorsqu’il tente d’enrichir son lexique. Viggo Mortensen, si rassurant, si calme, si présent, si… 

Jérémie Irons, effrayant .

Renée Zellweger, irrésistible dans ses contradictions, ses peurs .  De l’humour, de la dérision, des dialogues inattendus…  Un western pourtant.  Que du plaisir ! 

18982297w434hq80.jpg
 

Sylvie Stammler

1...789101112

Videosdefilms |
افلا... |
GHOST DIVX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyril mennegun
| film et serie en streaming
| ningyou kareha