Cinéscopie

27 avril, 2013

L’Ecume des jours

Classé sous Sorties cine — Migas @ 0:19

L’ECUME DES JOURS ***

de Michel Gondry

Bon ! J’ai lu le bouquin de boris Vian il y a très longtemps et je ne m’en souviens plus…
juste des images de plantes envahissantes, de fleurs ravageuses.
J’avais un peu un à priori en allant voir le film de Michel Gondry. J’aime bien ce qu’il fait, j’ai surtout aimé  »La Science des rêves ». J’ai vu la bande annonce de « L’Ecume des jours » et je craignais que le film soit un peu « mode », racoleur, dans l’air du temps, superficiel quoi !

Il n’en est rien. Le roman de Vian semble respecté mais la force du film réside dans la très grande fantaisie de Michel Gondry qui rend un formidable hommage à l’imagination avec la force et la conviction du Terry Gilliam de « L’Imaginarium du Docteur Parnassus ». C’est comme si, pour ce film, le réalisateur avait voulu ne s’imposer aucune limite dans son monde » bricolé » qui tient d’Emile Cohl, de Georges Méliès ou de Monsieur Bricolo (Charles Bowers). Le film démarre comme une comédie absurde et loufoque puis glisse peu à peu, le temps du développement d’un nénuphar, vers une dimenson dramatique.

Très peu de films français ont apporté autant de fantaisie au cinéma. Il faut chercher du côté de « Zazie dans le métro » ou des films de Pierre Prévert (« L’Affaire est dans le sac » ou « Le Voyage susprise »).

M. G.

L'Ecume des jours dans Sorties cine 20502346_jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

25 avril, 2013

La Lanterne magique

Classé sous Informations — Migas @ 15:23

Conférence du Conservatoire des techniques
Cinémathèque française
51 rue de Bercy Paris 12e
Vendredi 17 mai, 14h30

Projections et colportages, la lanterne magique au XVIIIe siècle
par Roger Gonin

Il y a quelques années, Roger Gonin découvrait en Auvergne un objet d’une rareté exceptionnelle : une lanterne magique de colporteur, avec dix plaques de verre peintes à la main. Cet appareil fragile, en bois et fer-blanc, à l’aspect modeste, est l’un des très rares témoins du métier de projectionniste ambulant. Certaines des plaques conservées, simples ou à système, peintes avec grande minutie, représentent des images de propagande pour Napoléon Bonaparte pendant le Consulat. D’autres résistent à une identification précise. Menant une véritable enquête policière, Roger Gonin est parti à la recherche des origines de cette machine. Comment se déroulait une séance de projection avec cet appareil ? Comment comprendre cette iconographie ? Qui était le colporteur de cette lanterne magique ? Tels seront les thèmes abordés à partir de cette lanterne magique émouvante, qui garde encore bien des secrets.

Roger Gonin est administrateur général au Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand depuis 1980 (Responsable pour la sélection internationale de la vidéothèque du Marché du film). Collectionneur, il est membre de la Magic Lantern Society et a conçu deux expositions sur la lanterne magique en 1998 au Musée des Beaux-Arts de Roger Quillot (Clermont-Ferrand) et en 2001 à la Bibliothèque Universitaire des Cézeaux.

La Lanterne magique dans Informations image003

Photographie : lanterne de colporteur, collection Roger Gonin en dépôt à la Cinémathèque française, photographie Roger Gonin

Plein tarif 4 € / tarif réduit 3 €/ Forfait Atout Prix et Carte CinEtudiant 2.5 € / Libre Pass Accès libre

15 avril, 2013

Le Syndrome numérique

Classé sous Polemique — Migas @ 11:39

La conservation des films : le syndrome numérique.
Intervention de François Ede et Ronald Boullet 
au colloque de La Cinémathèque française des 13 et 14 octobre 2011.

Quel avenir pour les fichiers numériques ?
Que doivent conserver en priorité les cinémathèques ?

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Videosdefilms |
افلا... |
GHOST DIVX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyril mennegun
| film et serie en streaming
| ningyou kareha