Cinéscopie

28 avril, 2012

La Colère des Titans

Classé sous Sorties cine — Migas @ 19:54
FILM 3D : LA COLERE DES  TITANS
par Serge Lebel 

Il y a eu « Le choc des  titans » maintenant, c’est « La colère des titans » en 3D aussi.  C’est sorti  en mars (dieu de la guerre chez les Latins,  mais aussi de la végétation et  donc des navets…) . Videmment, tous ces mecs titaniques ne rêvent que de  naufrages et de bagarres homériques à se faire voir chez les Grecs. Sont  toujours koler, fâchés. Ont bobo kekpart…

Pendant 90 minutes, les dieux, les  titans font de la vie un enfer, un Hadès-Pluton infernal. Ils sont venus, ils  sont tous là, même ceux du sud de litanie, nom de Zeus ! Héphaïstos-Vulcain le  forgeron des éclairs et de l’épée de Zeus,  les Cyclopes,  etc.  Manquent plus que Rastapopoulos, Tintinus et Milounius et le capitaine  Paddockos… Et ça s’entretue, ça saigne, ça gicle… Ce qui est étonnant, c’est  que les mômes devant moi restent impavides. Sont habitués aux « games ». Alors que  moi, qui ai fait l’Algérie, comme un con je suis choqué !
Le relief, ça va, les  décors et les effets spéciaux : admirables ! Mais l’histoire ! Y en a pas ! On  n’y comprend rieng ! « Pourquoi qu’vous vous cognez, les mecs ? » « Ben, on sait  pas !… »  Nous non plus ! Pourtant, il y a du dialogue : pompeux,  filandreux. Quand on porte la chlamyde, faut croire qu’il faut causer comme  à  l’Odéon, il y a 100 ans, à la manière de Mounet-Sully-Ballandar. On est  hiératique, déclamatoire, Jupiter tonnant… C’est fatigant. Pagnol, c’est  beaucoup plus intéréssant. Ou Guitry. Ou Audiard !… La caméra est  épileptico-hystérique ! Et ça gesticule, ça branle parce que c’est tenu à  l’épaule, ça décadre. Claude Lelouch aurait fait mieux sans se prendre la tête.

 

La 3D, cela s’installe, ça prend son pied. Il faut laisser le temps aux gens de  s’installer aussi dans la trivision. C’est un effort pour le cerveau! Et pour  les yeux des mômes qui ont un écart inter-oculaire inférieur à celui des adultes  (65mm d’entraxe) c’est générateur de migraines et de nausées et là, je donne  raison aux contempteurs de la 3D… Quant cessera-t-on de prendre le matos 3D  pour un olisbos ? Dieu, que les dieux sont ennuyeux au cinéma !

 

 

Que l’on se  souvienne du sérieux et du mordant de « Ulysse » tourné en 1954 par Mario  Camerini, avec K. Douglas, Quinn et le brave Daniel Ivernel. L’histoire tirée  d’Homère tient debout. Le poète itinérant se devait d’être cohérent avec son  public de rue qui l’aurait lapidé s’il avait déliré et extravagué avec le sacré.  Alors, les contes épiques d’Homère tenaient la distance, d’ici à Ithaque  (« L’Odyssée », 8éme siècle av. J.C.!).
Je n’aime pas les conversions, qui donnent  de la 3D un peu riquiqui (C’est la cas des « Titans »). Mais à tout prendre,  3Déisons le film de Camerini, qui a été tourné « comme pour » et qui apprendra aux  CM2 autre chose que les massacres en série mis à la mode par Hollywood pour des  Polyphèmes du bulbe !
Equipe du film : Warner et Thunder Road Films;  réalisateur Jonathan Liebesman; décors  de Charles Wood; musique de Xavier  Navarotte. Principaux acteurs : Sam Worthington, Ralph  Fiennes…


La Colère des Titans dans Sorties cine 762946-l-affiche-de-la-colere-des-titans-637x0-3

27 avril, 2012

Café Le Terminus

Classé sous Lieux — Migas @ 18:32

Au café Le Terminus d’Argenteuil
furent tournées des scènes du film de Claude Zidi « Les Ripoux III ».

Café Le Terminus dans Lieux 035-bis

Le Terminus : 35  boulevard karl marx, 95100 Argenteuil.

26 avril, 2012

Le Praxinoscope

Classé sous Histoire — Migas @ 19:04

LE PRAXINOSCOPE

Émile Reynaud met au point le Praxinoscope en 1877 puis le Praxinoscope-théâtre en 1879, le Praxinoscope à projection en 1880 et le Théâtre optique en 1888 (dépot du brevet).

La synthèse du mouvement réalisée par Reynaud, avec son Praxinoscope, est différente de celle réalisée avec le Zootrope reposant sur la persistance optique. Elle relève d’une technique «à compensation» basée sur la fusion des images au centre optique d’un prisme à faces multiples. La vision gagnait en luminosité.

Rendez-vous sur le site des « Amis d’Émile Reynaud » : http://www.emilereynaud.fr/

 

Le Praxinoscope dans Histoire IMG_0889-300x234

Le Praxinoscope

 

Praxinoscope-Theatre-Emile-Raynaud-Paris-1879-286x300 dans Histoire

Le Praxinoscope théâtre

 

reynaud03-300x214

Projection avec le Théâtre optique

 

Animation Praxinoscope

Praxi-300x182

 

 

23 avril, 2012

Le Zootrope

Classé sous Histoire — Migas @ 19:01

LE ZOOTROPE
En 1834, l’Anglais W.G. Horner décrivit un nouvel instrument d’illusion d’optique, le Daedaleum. Il fut commercialisé sous le nom de zootrope (du grec ancien ζωή, zoevie ») et τρόπος, tropostourner »).
Il s’agit d’un tambour avec des fentes. En tournant, il  recompose un mouvement décomposé sur une bande en une douzaine d’images.

Le Zootrope dans Histoire ZOOTROPE-v

Zootrope

zootrope-300x183 dans Histoire

Zootrope sculpture

Zootrope-sculpture-300x183

help-300x293
Image
 ricochet

20 avril, 2012

Monthy Python

Classé sous Humour — Migas @ 15:21

C’était le
MONTHY PYTHON FLYING CIRCUS
Le sketch : Le Restaurant.
L’humour anglais au plus haut niveau.

Le Restaurant

Monthy Python dans Humour monty_pythons_flying_circus_uk-show-300x225

 

18 avril, 2012

TWIXT

Classé sous Non classé,Sorties cine — Migas @ 19:34

TWIXT **

de Francis Ford Coppola

Un moment donné, je me suis dit que ce film pourrait être un peu le « Twin Peaks » de Francis Ford Coppola avec un meurtre mystérieux dans une petite ville américaine typique avec des gens « barrés », des étrangetés et la sensation de ne pas y comprendre grand chose tout en étant fasciné par l’histoire.

C’est vrai qu’il y a quelque chose d’envoûtant dans ce film et qu’il est, à plus d’un égard, proche de l’univers de David Lynch.

Twixt est l’histoire d’un écrivain médiocre, une sorte de sous Stephen King, qui est un homme brisé par la mort accidentelle de sa fille, un homme qui sombre dans l’alcoolisme et va tenter de refaire surface en écrivant, pour une fois, une oeuvre personnelle et digne d’intérêt. Pour s’en sortir, il va volontairement plonger dans un monde parallèle où la mort flirte avec les vivants, les nymphettes sont des vampires. Guidé par son maître, Edgar Allan Poe, il part à la recherche de « l’intolérable », la mort réunie à l’amour, afin de dénouer l’énigme d’un meurtre étrange, celui d’une adolescente transpercée par un pieu.

Le film est esthétiquement très beau et on peut le lire à différents niveaux. Celui de la psychanalyse s’impose, à mon avis, mais pas de manière très sérieuse. D’ailleurs, Coppola, avec son film, prend du recul et nous donne un commentaire final non dénué d’humour, confinant ce récit abracadabrant dans une pseudo-réalité estampillée.

Twixt n’est peut-être pas tout à fait réussi mais il nous faut tout de même remercier Coppola et tous les cinéastes qui savent encore nous surprendre avec leurs films, nous étonner, nous déranger et nous émerveiller.

M. G.
J’ai vu ce film au Cinq Caumartin
Il n’était pas annoncer comme devant être projeté en numérique mais ce fut le cas, bien malheureusement.

 

 

TWIXT dans Sorties cine Twixt_new

Videosdefilms |
افلا... |
GHOST DIVX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyril mennegun
| film et serie en streaming
| ningyou kareha