Cinéscopie

9 janvier, 2009

Merci Monsieur Newman

Classé sous Reprises cine — Migas @ 19:47

De l’influence des rayons gamma

sur le comportement des marguerites

USA, 1972

Réalisation : Paul Newman

Interprétation : Joanne Woodward , Nell Potts, Roberta Wallach, Judith Lowry

Paul Newman ne s’est pas contenté d’être un acteur extraordinaire et un homme magnifique.

Il fut aussi un grand réalisateur, sensible et fin.

Une mère et ses deux filles vivent ensemble une histoire à 3 depuis le départ du père.

La mère, Béatrice, interprétée magistralement par Joanne Woodward fait ce qu’elle peut pour rendre le quotidien acceptable.

Elle est quelques fois submergée par elle même et cette réalité si difficile.

Borderline, elle basculera.

Les filles,17 ans et 13 ans, font aussi ce qu’elles peuvent face à cette mère aimante mais différente, maladroite.

L’ainée, Ruth, en révolte, est envahie par « ses crises » et ses transformations.

La plus jeune, Mathilda, a trouvé dans les sciences une façon de sublimer ce mal être.

(« De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites », une expérience qu’elle mènera avec brio !)

Ces trois  actrices débordent  de vérité, d’émotion et de sentiments contraires.

Leur quotidien est décrit avec pudeur et bienveillance.

Les dialogues sont plein de philosophie et d’humanité.

.

Après moult épreuves, Mathilda, si lucide du haut de ses 13 ans, aura ces mots sublimes en guise de conclusion :

« Non maman, je ne suis pas d’accord : la vie n’est pas détestable. » 

Sylvie Stammler

18969141w434hq80.jpg

Laisser un commentaire

Videosdefilms |
افلا... |
GHOST DIVX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyril mennegun
| film et serie en streaming
| ningyou kareha