Cinéscopie

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

30 décembre, 2008

Lola Montes version restaurée

Classé sous Reprises cine — Migas @ 21:45

LOLA MONTES ****

Un film de Max Ophuls (1955) tourné en Cinémascope et enEastmancolor.
Avec Martine Carol, Peter Ustinov…

La nouvelle restauration de la Cinémathèque française et des Films du jeudi a été présentée en avant première mondiale au 61 ème festival de Cannes. Le film est projeté aujourd’hui dans plusieurs grande ville française en 35 mm ou en numérique.


J’ai choisi le 35 mm au Reflet Médicis, 3 rue Champollion dans le Vème arrondissement parisien.

img204801sp8bq.jpg

Ce film est une merveille, une histoire d’amour déchirante et un portrait de femme exceptionnelle, dans la lignée de Loulou. Certes, Martine Carol n’est pas Louise Brooks mais ele est formidable dans ce rôle de femme qui aura été autant aimée et incomprise, à l’instar de Loulou. Tous les hommes sont tombés à ses pieds avec l’égoîsme des enfants qui veulent tout et sont incapables de donner, de comprendre l’autre, pourtant aimé, mais mal aimé. Martine Carol me rappelle un peu l’Arletty des « Enfants du paradis » qui à la question de Pierre Brasseur « M’aimez-vous un peu ? » répond « Oh moi… j’aime tout le monde ». Peter Ustinov est lui aussi impressionnant dans ce personnage hors norme qui utilise Lola mais l’aime sincèrement. Il ne vit pas mais vend du rêve, de la vie scandaleuse, de la vie tout court à ceux qui n’y connaissent rien.

19001389w434hq80.jpg

Les images sont somptueuses, les couleurs extraordinaires et la musique romantique à souhait. Courrez voir ou revoir ce chef d’oeuvre de Max Ophuls.

18814129.jpg

20 décembre, 2008

Courts métrages

Classé sous Soirees cine — Migas @ 18:50

Soirée Courts métrages au cinéma Jacques Prévert
d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-denis) ***

Au programme : six courts métrages sélectionnés pour leur humour.

« Carlitopolis » de Louis Nieto qui mélange prises de vues réelles et images de synthèse, avec carlito, la souris et Nieto, le conférencier. Pour son humour absurde…

Image de prévisualisation YouTube

« La Baguette » de Philippe Pollet-Villard (2003) avec Richard Morgiève et Philippe Pollet-Villard.
Ce film très drôle, met en scène deux personnages singuliers qui pourraient être les héros d’une bande dessinée belge. Ce sont deux « loosers » ; ils le savent et l’admettent. C’est comme ça. Ils essaient de survivre de combines et menus larçins, sans haine ni méchanceté mais simplement parce qu’ils sont incapables de faire autre chose. Ils vivent dans un monde de petites gens un peu à la Prévert ou plutôt à la Romain Gary (Emile Ajar) de « La Vie devant soi ». C’est drôle, tendre et émouvant.

« Essais d’ouverture », tourné en 1988, est une tranche de la vie de Luc Moullet ou un documentaire sur la méthode qui permet d’ouvrir une bouteille de Coca Cola. Un regard de dérision sur la société de consommation.

essaidouverture1s.jpg

« Le Mozart des pickpockets » de Philippe Pollet-Villard (2006) avec Richard Morgiève et Philippe Pollet-Villard.
Nous retrouvons nos deux personnages de « La Baguette » dans un court métrage de trente minutes qui reçut le César du meilleur court métrage de fiction 2008 et le grand prix du Festival de Clermont-Ferrand 2007. C’est un petit chef d’oeuvre.

polletvillardmozartpickpockets1.jpg

100092722.jpg

« Surprise ! » (Film de 18 mn réalisé en 2006 par Fabrice Maruca) terminait la soirée, comme vaudeville burlesque ou la tentative de comprendre comment on a bien pu en arriver à la situation absurde du départ ! Hilarant.

imgaffiche811144.jpg

 

9 décembre, 2008

Une idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année

Classé sous Informations — Migas @ 23:22

50 ans de caméras françaises

Un livre signé Patrice Hervé Pont et Jean Loup Princelle, édité aux editions « Le Rêve ».
Une documentation et une iconographie exceptionnelle. Cet ouvrage est une réalisation de passionnés et un document précieux, indispensable à toutes les bibliothèques des collectionneurs et autres passionnés de cinéma.


couvcamfra1.png

 

Cette édition A4 de 144 pages couleurs, illustrée de plus de 450 photo, dessins, tableaux et reproductions, présente à travers 300 modèles un demi siècle de caméras françaises amateurs. Cinquante ans de créativité nationale qui éblouissent encore les collectionneurs du monde entier. Classés par ordre alphabétique vous découvrirez les précurseurs et l’ensemble des productions françaises, de la Pathé Baby de 1923 aux dernières Beaulieu des années soixante-dix… Compilation unique décrivant cette merveilleuse épopée, «50 ans de Caméras Françaises» est le résultat de plus de vingt années de recherches, de collectes, de compilations d’informations et de documents par les deux auteurs mais aussi le fruit de l’aide précieuse apportée par de nombreux collaborateurs-collectionneurs. Edité à seulement 500 exemplaires, numérotés et dédicacés par les auteurs, «50 ans de Caméras Françaises» sera rapidement aussi un «collector»

Réservez vite cet ouvrage, et retrouvez à la rencontre des « Cinglés du Cinéma » ou bien encore, en envoyant un chèque de 76 (Prix du livre 69 +7 de port – expédié en collissimo sous emballage blindé) à l’éditeur : Mme Chantal Muller, «LE REVE EDITION», 35 rue du marais de Châtillon, 45390-ONDREVILLE sur Essonne.
(site internet : lereveedition.com).
 
                                                          

Chantal Muller                                                           

LE REVE EDITION 

Videosdefilms |
افلا... |
GHOST DIVX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyril mennegun
| film et serie en streaming
| ningyou kareha