Cinéscopie

  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

23 février, 2008

Les Trois brigands

Classé sous animation,Sorties cine — Migas @ 18:05

LES TROIS BRIGANDS ***

De Hayo Freitag (Allemagne – 2007)

18839782w434hq80.jpg

Enfin un dessin animé pourvu d’un véritable scénario. Une histoire digne des contes classiques : une histoire morale avec des méchants qui deviennent des gentils d’autres qui semblent faire des choses pour les malheureux mais qui ne pensent qu’à eux. Les trois bandits vont être séduits par la gentillesse et la fraicheur de la petite orpheline Tiffany. Ils vont devenir des bienfaiteurs et construire avec les malheureux pensionnaires de l’orphelinat une société radieuse. L’auteur est Tomi ungerer qui a écrit et illustré de nombreux livres pour enfants, des livres intelligents qui ne méprisent pas leur public !

Image de prévisualisation YouTube

Le film « Les Trois brigands » est brillant. Le graphisme fidèle aux dessins d’origine est superbe. L’humour est présent avec les personnages mais aussi dans les détails discrets qui jalonnent les décors. Simple et non prétentieux, « Les Trois brigands » atteint le but : raconter une belle histoire aux enfants et aux « grands enfants ».

Le Site du film : http://www.lestroisbrigands-lefilm.com/

 

18835142w434hq80.jpg

Tomi Ungerer est un grand artiste. Son travail concerne de nombreux domaines des arts plastiques et son public est très varié. Je vous engage à visiter son site Internet :

http://www.exopuce.fr/tomi/c_accueil_f.htm

Par ailleurs, la ville de Strasbourg lui a consacré un musée :

Musée Tomi Ungerer : Villa Greiner | 2, avenue de la Marseillaise 67000 Strasbourg | tél. 03 69 06 37 27

22 février, 2008

Max & Co

Classé sous animation,Sorties cine — Migas @ 8:44

Max & Co **

 

Max & Co

Image de prévisualisation YouTube

Reportez-vous à l’article paru dans « Cinéscopie n°7 (Septembre 2007), signé Roger Tizio.
Le film vaut surtout pour le magnifique travail sur les décors, les éclairages, la prise de vues et l’animation (conduite traditionnellement), tellement supérieure à l’animation sur ordinateur !

 

14 février, 2008

La Visite de la fanfare

Classé sous Sorties cine — Migas @ 18:34

 

La Visite de la fanfare ***

Un film israëlien d’une grande sensibilité.

18837341w434hq80.jpg18863003.jpg

Ce film d’Eran Kolirin est un petit bijou d’émotion.
Tout d’abord, les images sont très soignées et font errer un groupe de personnages dans une athmosphère très particulière, dans des décors qui hésitent entre la ville nouvelle et le désert nord africain. Le cadre, souvent, utilise les lignes pures des lampadaires ou d’autres symptomes de la civilisation moderne. A l’opposé de cette abstraction formelle, les personnages sont des humains riches d’émotions, de sentiments et d’une simplicité bafouée par des vies normales, donc douloureuses. Aucune mièvrerie, aucun débordement n’altère la simplicité de ces gens qui vivent, chacun, avec leurs rêves et leur aspirations les plus profondes.
Le film , vues ces données, aurait pu basculer dans la banalité de certaines oeuvres « psycho-machin » qui nous font mourir d’ennui. Il n’en n’est rien. L’orchestre égaré est égyptien, le lieu d’égarement est Israël et,vous l’aurez compris, sous des allures naïves, le discours est d’une grande humanité.
Il faut signaler que l’humour est omniprésent, à la manière de jacques Tati, avec beaucoup de discrétion, à la manière de Pierre Etaix, avec une grand observation.

Bravo !

 

 

 

13 février, 2008

LA LANTERNE MAGIQUE

Classé sous Histoire — Migas @ 22:13

La Lanterne magique

Image de prévisualisation YouTube

  La lanterne magique est décrite par le Père jésuite Athanase Kircher (1601-1680) dans son « Ars Magna Lucis et Umbrae ». 
Le Père Athanase Kircher n’est pas l’inventeur de la Lanterne Magique. L’instrument décrit par Kircher permet d’isoler un foyer lumineux artificiel (une bougie puis plus tard, une ampoule électrique) dans un caisson pourvu d’une ouverture devant laquelle on plaçait une peinture sur verre et une lentille convergente. Les images peintes sur cette plaque étaient ainsi agrandies et projetées sur un écran. Kircher projette des images dessinées : le soleil – première image dessinée, « animée » par la flamme vacillante d’une bougie -, une tête de lion, les figures des martyrs, des images de la vie des saints. 

 Vers le milieu des années 1660, le mathématicien physicien danois Thomas Walgenstein fait le tour des cours d’Europe pour y donner des représentations de Lanterne Magique.  Celle-ci devient rapidement très populaire. Des bonimenteurs et des orgues de barbarie donnaient très fréquemment vie à ces spectacles Il ne faut pas oublier que, pendant plusieurs siècles, la Lanterne Magique fut l’instrument  des sorciers et des charlatans, leur permettant d’exploiter la crédulité des populations analphabètes en simulant l’apparition de monstres et de fantômes. 

Videosdefilms |
افلا... |
GHOST DIVX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cyril mennegun
| film et serie en streaming
| ningyou kareha